Le70e-normandie.fr

Les bons conseils d'un Normand: maison, entreprise, loisirs

conseils-entreprise-copie

Créer une entreprise : les étapes qu’il ne faut pas sauter

12 septembre 2016 le-70e-normandie 1 Comment

La création d’une entreprise est une démarche logique quand on a un projet en gestation. Rare sont en effet les personnes qui décident de se lancer dans une telle entreprise avant d’être sur et certain de disposer d’un projet qui leur permettra de s’acquitter de toutes les charges afférentes à une nouvelle société. Si vous avez un projet, vous pouvez attendre que celle-ci commence à porter ses fruits avant d’entreprendre les démarches, c’est ce que font certains entrepreneurs. Mais attention, pour encaisser les factures, vous aurez besoin de vos coordonnées d’entreprises, notamment des coordonnées fiscales à cause de tous ces trucs de TVA et de taxes. Aujourd’hui je vous propose ainsi de connaître toutes les démarches que vous devez faire pour assurer la création de votre entreprise. Oui, il y a plusieurs choses à faire, assez simples pour la plupart, mais qui nécessitent cependant votre attention.

creation-entreprise

Première étape : choix d’un nom et d’un logo

               Une des erreurs que les entrepreneurs font souvent c’est de ne pas prendre le temps de définir un nom et un logo avant la création de leur entreprise alors que cela est d’une importance capitale dans la création d’une entreprise. Aussi, je vous recommande vraiment de prendre le temps de choisir ces deux points avec soins.

               De plus, il est nécessaire de vérifier le nom et le logo, qui doivent être uniques, avant de faire l’enregistrement. Ils seront en effet les propriétés de votre entreprise une fois qu’il aura été assuré qu’il n’y a pas de doublon quelque part.

               Dans le choix d’un nom pour votre entreprise, je vous recommande de prendre le temps de bien étudier le sujet. C’est la première chose que les clients et autres prestataires retiendront de vous, aussi il faut choisir quelque chose qui sonne bien, qui soit adapté à votre activité aussi, facile à retenir aussi. Cela aura aussi un impact important en ce qui concerne les questions de marketing pour votre société plus tard.

               De la même manière, vous devez aussi choisir le logo de votre société en prenant le temps de bien y réfléchir. Le logo sera en effet la première image que l’on retiendra de votre société. Il doit donc être unique, doté de formes faciles à mémoriser, de couleurs qui attirent le regard et qui soient bien représentatives de votre marque. Il faut quelque chose de simple, mais qui ne soit pas non plus trop banal non plus.

               Une fois que vous avez pu vérifier la disponibilité des deux, vous allez par la suite devoir faire un enregistrement auprès de l’INPI autant pour le nom de l’entreprise que pour le logo. Un enregistrement coûte généralement 200 €.

Choisir les statuts juridiques de votre entreprise et constituer la société

               Une fois que vous avez le nom et le logo, vous allez aussi devoir rédiger les statuts juridiques de votre société. Vous avez le choix entre plusieurs formes de société, les entreprises individuelles et les sociétés qui se répartissent encore en différents types de société qui ont chacune leur spécificité. Vous devez vous renseigner sur le sujet.

               D’une manière générale, si vous êtes le seul à prendre part à la création ou encore à la gestion de votre société, il est mieux de créer une entreprise individuelle où vous serez le seul maître. Si vous êtes plusieurs à faire partie de l’entreprise, c’est que c’est une société. En fonction du nombre d’actionnaires et de l’activité de l’entreprise, vous allez encore devoir choisir entre SA, SAS, SARL et bien d’autres encore pour votre société.

               Une fois que vous avez choisi les statuts, vous allez devoir rédiger le document comportant ce choix. Il y a des modèles de statuts que vous pouvez télécharger sans mal en ligne puis adapter comme il faut en fonction de ce dont vous avez besoin.

               Une fois les statuts rédigés, vous allez constituer un dossier de création que vous allez ensuite envoyer chez les autorités responsables. Vous allez devoir constituer ce dossier en fonction du statut juridique choisi, aussi je vous recommande de prendre le temps de bien vous renseigner.

               L’enregistrement de la société doit se faire par la suite au sein du Registre des commerces, au Répertoire National des métiers ainsi qu’au centre de formalités des entreprises. Une fois que le dossier est traité, vous allez recevoir les différentes coordonnées de votre entreprise : le numéro de SIRET ou de SIREN, un numéro d’identification sans oublier le code APE.

               Une fois que la société est montée, il est nécessaire de faire une publication dans un journal local. Il s’agit d’un avis de création. C’est une procédure qui fait partie de la création comme de la dissolution d’une société.

conseils-entreprise-copie

Penser à déclarer votre entreprise et à l’assurer

               Je vous recommande de penser à assurer votre entreprise quand elle sera créée. En effet, cela vous permettra de vous couvrir contre les éventuels soucis que vous pourriez rencontrer en cours de route. Il existe normalement différentes offres dont vous pourriez bénéficier. Choisissez en fonction de ce dont vous pourriez avoir besoin en la matière.

Pensez aussi à déclarer votre entreprise auprès des services dont vous pourriez avoir besoin au sein du siège de celle-ci, comme la poste par exemple, les fournisseurs d’électricité aussi sans oublier les fournisseurs d’accès internet et de téléphone et bien d’autres encore.

N’oubliez pas que vous avez des aides que vous pouvez solliciter

               Vous savez surement que les nombreuses charges qui pèsent sur les sociétés sont assez lourdes, ce qui rend les choses difficiles pour les jeunes entrepreneurs qui commencent tout juste leurs activités. Heureusement, l’état a mis en place certaines aides pour favoriser la création d’entreprise chez les jeunes.

               L’exonération d’impôts sur les bénéfices représente la première aide la plus courante dans le domaine et sans doute la plus intéressante aussi. Je vous conseille ainsi de demander à après celle-ci aux autorités responsables en même temps que le processus de création de votre entreprise.

               Ce type d’aide permet ainsi de ne pas payer les impôts sur les bénéfices à hauteur de 100 % pendant les 2 premières années d’existence de votre entreprise. La deuxième année, ce taux descend à 75 %, la quatrième à 50 %. À savoir que cela ne prend effet que durant 5 ans.

Previous Post

Next Post

Comments

  1. Ludo
    29 septembre 2016 - 9 h 50 min

    Quel serait le statut juridique idéal selon vous ? Nous sommes 4 collègues ayant décidé de monter notre propre société, l’un de nous n’a pas fait d’apport numéraire, mais un apport de cerveau disons. Quelle est la meilleure répartition à faire selon vous ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *